vendredi 10 février 2012

Lecture : Betty


J'avais déjà lu du même auteur un de ses polars, La Voix, que j'avais bien aimé. L'ambiance et l'écriture étaient assez particulières.
Sur les conseils de mon Jules, je viens de lire ce roman noir, qui n'appartient pas à la série de ses polars, et qui raconte comment le personnage principal s'est retrouvé en détention provisoire, suite à l'accusation qu'on lui porte pour le meurtre d'un homme. Il nous conte toute l'histoire qui l'a conduite jusqu'ici, avec en parallèle, les interrogatoires qu'il subit.
Dis comme ça, il paraît vraiment sinistre. Mais je ne peux pas en dire plus, sinon qu'il est à lire.
Il est bien loin d'être gai, il s'agit d'un drame.
Mais il est si bien écrit. Et surtout, et c'est ce qui m'a conduit à le lire, il comporte un moment saisissant où l'auteur surprend complètement le lecteur au point que ce dernier est obligé de relire plusieurs fois le passage. Un de ces moments que l'on attend peut-être plus volontiers à la fin du livre et qui survient au milieu de cette histoire, bouleversant totalement notre lecture et accélérant notre rythme : il nous saisit et raffermit ainsi sa prise pour ne plus nous lâcher jusqu'à la fin.
J'ai toujours eu du mal à aimer les livres sombres, qui présentent des drames, mais celui-ci est trop bien fait pour que je m'en détourne. Et vous non plus d'ailleurs, lisez-le !

2 commentaires:

  1. Tu m'en as si bien parlé que je vais le lire ^^

    RépondreSupprimer
  2. Je te le garde au chaud. Dès que tu veux, je te le passe. :)

    RépondreSupprimer