mercredi 7 décembre 2011

Lecture : L'Hiverrier


Cela faisait longtemps que je n'étais pas retournée chez Tiphaine Patraque, au pays des Nac Mac Feegle et de Mémé Ciredutemps. Et cela me manquait.
Mais pour passer le seuil de ce monde si cher, il fallait cette fois-ci se mettre en condition, surtout quand on se nomme L'Hiverrier, non ?
Tiphaine est maintenant une jeune sorcière de bientôt 13 ans, qui vit auprès de la sorcière Mademoiselle Trahison de cent ans son aînée. Elle apprend à ses côtés à être une bonne sorcière, et cela passe par l'écoute des villageois et la gestion de leurs différents problèmes. Mais surtout, par Mr Pipo.
Lorsqu'elle accompagne un soir Mademoiselle Trahison à une danse traditionnelle, qui marque le début du règne de l'hiver, quelle mouche la pique de vouloir suivre ses pas qui s'emportent sur la musique et entrer ainsi dans la danse, à la place qui revenait normalement à la dame de l'Été ? Tiphaine ne sait pas bien pourquoi, mais elle va devoir assumer ce rôle ravi à la déesse. Un véritable bouleversement dans les saisons, surtout que l'Hiverrier n'a pas l'habitude d'avoir pour compagne une humaine… Heureusement (ou malheureusement ?) les Nac Mac Feegle, mené par Rob Deschamps, sont toujours là pour aider leur ch'tite michante sorcieure jaeyante, tout comme Mémé Ciredutemps qui veille à l'Équilibre.
J'ai adoré. Mais je ne suis pas objective sur les livres de Pratchett. J'éprouve toujours un indéniable plaisir extrême à pousser la porte de son monde et à m'y engouffrer, comme si je retournai dans mon chez moi, dans mon propre monde : je m'y trouve bien, au chaud, à l'abri et retrouve tout ce qui me fait plaisir. Je n'ai qu'une hâte de pouvoir passer à la suite : Je m'habillerai de nuit
Bien entendu, ce livre est un incontournable, et la suite des 2 précédents tomes : Les Ch'tits hommes libres et Un chapeau de ciel, publiés comme toujours chez l'Atalante.

2 commentaires:

  1. Et hop ! Dans mon pense-bête Babelio ^^

    RépondreSupprimer
  2. Rien que pour la douce mélodie de la langue des Nac Mac Feegle !!! Miyards !

    RépondreSupprimer